Le Jeux vidéo ou « l’école de la violence »

Le jeu vidéo influence ou non le comportement chez l’adolescent?

Jeux 3.jpgDans la littérature, la question de l’impact du contenu violent des jeux vidéo sur les comportements agressifs se partage entre deux grandes écoles. Pour la première école, ces jeux augmentent les comportements agressifs. La présence de sang, d’armes à feu et la taille de l’écran, le mode de perception, le fait de gagner ou de perdre mais, aussi, l’âge du joueur (l’adolescence) et son état émotionnel, auraient une influence sur les comportements. Des travaux de cette école ont montré que les médias violents sont affectivement susceptibles d’influencer l’état de la personne : ses émotions et ses pensées agressives peuvent devenir plus nombreuses et augmenter la probabilité d’un passage à l’acte agressif. En effet, « lorsque les schémas, les émotions, les affects, les pensées d’une personne sont de nature hostile, ce dernier interprète plus facilement – et à tort- une information neutre ou ambiguë : à ses yeux, elle devient hostile ou malveillante, avec un risque d’y répondre de manière violente ». Dans le jargon scientifique, on attribue à cette forme d’interprétation le nom de « biais d’attribution hostile ». Il peut se manifester sous deux formes. D’abord, le  »biais d’attribution hostile instrumental » est relatif à l’aspect matériel et physique. Il désigne « le fait d’attribuer une intention hostile à des comportements ambigus d’un pair qui sont susceptibles d’avoir des répercussions négatives sur des biens matériels ou sur l’intégrité physique du sujet ». enfin, le  »biais d’attribution hostile relationnel » est quant à lui relatif à l’aspect relationnel. Il concerne « l’attribution d’une intention hostile aux comportements ambigus venant d’un pair, et qui mettent à mal les relations sociales du sujet ». Les garçons sont plus sensibles au premier et les filles, au second biais.

Selon la seconde école, le jeu vidéo n’exerce aucun effet négatif sur les comportements. D’après les chercheurs de ce paradigme, le jeu vidéo serait même parfois bénéfique sur le comportement grâce à un effet cathartique sur les pulsions agressives, exprimées ici dans un monde virtuel et sur les habilités cognitives.jeux video

Afin de dépasser la littérature sur le contenu des jeux vidéo et les comportement, Roxanne Tonuitti, étudiante au Département de Psychologies et Cliniques des systèmes humains de l’Université de Liège, tente de comprendre les processus mentaux qui conduisent aux comportements agressifs, et de voir quels biais ou quelles variables augmentent ces derniers. Pour ce, elle a décidé, pour sa recherche, d’investiguer de quelles manières s’articulaient les différents éléments en cause en se centrant sur un des aspects cognitifs de l’agressivité : celui du biais d’attribution hostile.

Mené sous la direction de Cécile Mathys et de Michel Born le mémoire « réserve bien de surprises ». Il ouvre des perspectives et s’inscrit dans le cadre d’un refus d’accuser les jeux vidéo d’être, à eux seuls, à la source de tous les maux. De même qu’il constitue une réflexion sur la nécessité de considérer davantage les politiques de prévention face à ces médias.jeux2

La psychologue a tenté de savoir si le lien hypothétique entre jeux vidéo violents et biais d’attribution hostile se révélait davantage au sein d’une population en situation de vulnérabilité sociétale. Avec un échantillon composé de 43 garçons  en provenance de 4 écoles, dont deux comprennent des élèves à plus haute vulnérabilité sociale () l’étude a révélé bien de surprises aux dits de la psychologue.

« Alors que beaucoup d’études prétendent le contraire, nous n’avons pas constaté un effet de contenu du jeu violent sur les jeunes. Cela signifie qu’ici, pour un jeune, avoir joué à un jeu violent n’entraîne pas de différence par rapport à un élève de l’autre groupe, qui a été confronté à un jeu incluant un contenu non violent. Ce constat est rassurant (y compris pour les parents) : il indique qu’une seule variable ne suffit pas à entraîner ce type d’effet négatif. Cela montre que le sujet n’est pas passif. Il réfléchit à ce qu’il voit, et il l’interprète. Sur l’enfant, le jeu ne s’imprime donc pas comme sur une page blanche », remarque-t-elle.

 Cependant, ajoute la psychologue, « pour ce groupe cible, le contenu violent du jeu vidéo pourrait exercer des effets négatifs s’il était couplé à d’autres facteurs de risque ; ce n’est toutefois qu’une tendance au sein de cette étude. Si l’étude avait comporté davantage de jeunes, cette interaction aurait sans doute été plus visible ». Ce point de vue a été confirmé par la docteur Cécile Mathys, qui a dirigée l’étude, qui affirme qu’avec davantage de sujets par groupes -mais, au départ, pour un mémoire avec un tel protocole de recherche, le nombre de sujets était déjà important-, d’autres éléments auraient probablement émergé, avec des résultats plus concluants permettant probablement d’accentuer.

Il existe de plus en plus d’étude sur le lien entre la violence et les jeux vidéos.

Sources

file:///C:/Users/cario/AppData/Local/Temp/Jeux_vidéo___stop_ou_encore__.pdf   

«Violence et sociabilité dans les jeux vidéos en ligne » http://www.cairn.info.ezproxy.u-bordeaux-montaigne.fr/revue-societes-2003-4-page-5.htm

 Pour en savoir plus sur l’impact des jeux vidéos sur les comportements sociaux

http://eduscol.education.fr/numerique/dossier/apprendre/jeuxserieux/bibliographie/theses-etudes

«Lien entre jeux vidéo et violence: ce que l’on sait (et ce que l’on ne sait pas)»http://www.slate.fr/lien/68287/jeux-video-violence-etudes

 « Les jeux vidéo sont-ils bons pour le cerveau ? » https://www.scienceshumaines.com/les-jeux-video-sont-ils-bons-pour-le-cerveau_fr_15191.html

 «Violence et jeux vidéos : la «meilleure» étude »

http://blogues.lapresse.ca/sciences/2016/02/02/violence-et-jeux-videos%C2%A0-la-%C2%ABmeilleure%C2%BB-etude/

 « Selon une étude, les jeux vidéo permettraient d’avoir de meilleures notes »

http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2016/08/09/32001-20160809ARTFIG00330-selon-une-etude-les-jeux-video-permettraient-d-avoir-de-meilleures-notes.php

 « Jeux vidéo : 9 bienfaits étonnants sur le corps et la santé »

http://www.huffingtonpost.fr/2013/11/12/jeux-video-bienfaits-sante_n_4264120.html

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s